Forêt irrégulière école (FIE)

Le projet de la Forêt irrégulière école (FIE) dans le Parc national de forêts

Le projet de la Forêt irrégulière école (FIE), vise à développer un centre de ressources concernant la sylviculture mélangée à couvert continu (SMCC) ou futaie irrégulière. Cette volonté tire parti de ce qui a été développé depuis 2017 et s’appui sur un réseau de partenaires désireux d’aller plus loin dans la mise en commun des connaissances et de leur transfert opérationnel.

Forêt irrégulière école se situe sur le territoire du Parc national de forêts, à cheval sur le sud de la Haute-Marne et le nord de la Côte d’Or.

Les objectifs la Forêt irrégulière école (FIE)

Forêt irrégulière école (FIE)

Apprendre sur la SMCC et apporter des réponses aux problématiques d’actualités (renouvellement face aux changements climatiques, …)

Forêt irrégulière école (FIE)

Créer des outils pédagogiques innovants pour des publics forestiers et non forestiers (marteloscope, …). Développer des modules de formation adaptés à partir des connaissances acquises

Forêt irrégulière école (FIE)

Former des publics forestiers (gestionnaires, propriétaires, étudiants) et non forestiers (élus, grand public, scolaires) à la SMCC

Forêt irrégulière école (FIE)

Echanger et impliquer les citoyens dans la gestion forestière (sciences participatives) et former un réseau local (forêts de référence), national (FIE Cévennes) et international (ASKAFOR)

Apprendre sur la SMCC

Les partenaires souhaitent engager un programme concerté de recherche, développement et innovation sur des problématiques d’actualité en évolution. Ainsi, la Forêt irrégulière école (FIE) s’intéresse, en particulier, à l’adaptation des forêts dans le contexte de changements climatiques, à l’équilibre sylvo-cynégétique et au renouvellement des peuplements .

Suite aux étés caniculaires (exception faite de l’été 2021), de nombreux arbres dépérissent. Un protocole permettant de relever l’état sanitaire des arbres a été mis en place sur l’Unité Territoriale d’Auberive depuis 2018. L’évolution des dépérissements est donc suivie et quantifiée.

Forêt irrégulière école (FIE)
Forêt irrégulière école (FIE)

Créer des outils pédagogiques

Lors du premier volet de Forêt irrégulière école (FIE), de nombreux outils et sites pédagogiques ont été mis en place sur la région d’Auberive (marteloscope, travailloscope, parcours de référence, etc.). Les partenaires souhaitent désormais étendre les propositions de formations sur tout le territoire du Parc national de forêts, à la fois en Haute-Marne et en Côte d’Or. Ainsi, pour enrichir le programme de formations, des forêts de référence (ou forêts satellites) qui présentent des caractéristiques différentes (peuplement, foncier, enjeux) vont devenir de nouveaux sites pédagogiques. Trois forêts satellites ont déjà rejoint FIE (sur les communes de Vanvey, Aubepierre-sur-Aube et Voisines) et les formations possibles sur ces sites sont en cours de construction.

Pour valoriser ces formations, la Forêt irrégulière école (FIE), développe un réseau de formateurs ONF et CNPF. Dans ce but, les formations de formateurs nous permettent de mettre en place et d’animer ce réseau.

Former tout type de public

Parce que la forêt n’est pas qu’une affaire de spécialiste, la Forêt irrégulière école s’adresse à une grande diversité de publics. Les ateliers pédagogiques sont adaptables pour proposer des journées d’informations sur la SMCC à un large public : élus, scolaires, association naturaliste, grand public. Les partenaires s’investissent pour construire des outils innovants et proposer un projet de sciences participatives.

Forêt irrégulière école (FIE)
Forêt irrégulière école (FIE)

Echanger, au sein de la Forêt irrégulière école (FIE)

Les partenaires souhaitent mobiliser les citoyens et le territoire sur la thématique de la gestion forestière sous l’ange de la SMCC. Ainsi, la FIE, développe un projet de sciences participatives, qui permette aux habitants de se saisir de l’approche scientifique et de participer à répondre à la question : Pourquoi les arbres meurent-ils ?

De plus, la Forêt irrégulière école (FIE) s’insère dans un réseau national, avec la Forêt irrégulière école du Bougès et international avec le projet ASKAFOR.

Des questions à nous poser ?